Synthèse grammaticale 3ème (adaptée depuis le Nieuwe Tandem 3)

1. Les subordonnées

a) Keskessé une subordonnée ?

C’est une propositionqui dépend d'une autre proposition (la proposition principale).

Il y a une proposition principale (P1) et une proposition subordonnée (P2) reliées par un conjoncteur. Dans une phrase complexe, il y a donc 2 sujets (Sujet 1 et sujet 2) et 2 verbes (verbe 1 et verbe 2).

Ils disent souvent   que   je peux rester jusqu’à 10h30
S1  v1      compl.  conj  s2 v2           compl.
P 1   P 2

 

Légende :

 S1 = Sujet de la P1                CONJ. = conjoncteur (conj. de sub. ou pronom interrog.)

 V1 = Verbe de la P1                S2 = Sujet de la P2

 Compl. = complément(s)             V2 = verbe(s) de la P2

 P1 = Proposition 1                  P2 : Propposition 2

 

b) Formation :

C'est pareil qu'en français sauf qu'en néerlandais, il y a un rejet du verbe de la P2 en fin de proposition !!!

 Ze zeggen vaak    dat  ik tot halfelf mag blijven.
 S1 v1        compl.  conj.   s2 compl.      v2
 P 1    P 2

 

Exemples :

P1 P2
 Sujet 1   Verbe 1  Compl.  Inf. ou pp *  CONJ.  Sujet 2   Compl.  Verbe 2
 Ze  zeggen  nu    dat  ik  to halfelf      mag opblijven.
 Ik  ben  moe    omdat  ik  te vroeg  moet opstaan.
 Hij  vraagt zich af        of  hij  dit jaar  zal slagen.
 Ik  heb me  vaak  afgevraagd     naast wie    ik  in de klas  zal zitten.
 Ik  weet  niet    hoe laat  het    is.
 We  willen    weten  waarom  dvd's  zo duur  zijn.

* Infinitif ou participe passé (c'est le reste verbal de la P1 !)

 

   Remarques :

      a) Les mots qui introduisent la P2 peuvent être :

          - des conjonctions de subordinations : dat, omdat, of…

          - des pronoms interrogatifs : naast wie, hoe laat, waarom…

     b) Après le conjoncteur, on metdirectementle sujet !!! (pas d’inversion sujet/verbe) !

     c) Le verbe conjugué se place à la fin de la P2 !!!

     d) S’il y a un auxiliaire de mode (kunnen, moeten, mogen, willen…) dans la P2, on garde l’ordre des verbes en fin de P2 !!!

         Ex : Ik geloof dat ze vanavond kunnen komen. (= Je crois qu’elles peuvent venir ce soir)

     e) Si on a un V.T.T. (passé composé) dans la P2, on peut choisir l’ordre des verbes.

         Ex : Ik hoor dat de leerlingen aangekomen zijn. (= J’entends que les élèves sont arrivés)

         Ex : Ik hoor dat de leerlingen zijn aangekomen.

 

c) Les subordonnées introduites par "dat" :

 

Elles fonctionnent comme les subordonnées mais ont « dat » comme conjonction de subordination.

Ex : Ik denk dat piercings heel mooi zijn. (= Je pense que les percings sont très beaux)

 

d) Les subordonnées avec "omdat" :

 

 

 Traduction : 

 Inversion ? 

 Exemples :

 Omdat : 

 parce que

 Oui

 Ik ben blij omdat ik morgen vrijaf heb

 Want :

 car

 Non

 Ik ben blij want ik heb morgen vrijaf.

 

Remarques :

1. Avec omdat, seul le verbe est rejeté en fin de phrase.

Ex : Ik wil later leraar Nederlands worden omdat ik heel veel van talen houd.

2. Si le verbe à rejeter est un VAPS, la particule rejoint le verbe en fin de phrase.

Ex : Ik houd van verjaardagfeesten omdat ik dan mijn vrienden uitnodig.

3. S’il y a plusieurs verbes à rejeter, ils se mettent tous dans l’ordre en fin de phrases.

Ex : Ik houd niet van familiereünies omdat ik de hele dag aan tafel moet blijven zitten.

4. Si la phrase commence par omdat, il y a un rejet (regent) et une inversion (ga). Il ne faut pas oublier la virgule entre les 2 dans ce cas !!!

Ex : Omdat het te hard regent, ga ik niet naar buiten.

 

e) Les subordonnées introduites par un mot interrogatif ou par "of" :

 

Elles fonctionnent comme les subordonnées mais ont un pronom relatif à la place d’une conjonction de subordination.

Ex : Ik vraag me af wie die bloemen gekocht heeft. (= Je me demande qui a acheté ces fleurs)

       Ik vraag me af of ze me vanavond terugbelt (= Je me demande si elle me rappelle ce soir)

 

2. Les subordonnées relatives

Elles fonctionnent comme les subordonnées mais ont un pronom relatif à la place d’une conjonction de subordination.

a)   Rappel du pronom relatif die ou dat

 

 Traduction : 

 Quand ?

 Exemples :

 die : 

 qui, que

 Masculin, féminin, pluriel et neutres pluriels

 Waar zit de jongen die dik is?

 Waar staan de huizen die blauw zijn?

 dat :

 qui, que

 Nom neutre et singulier

 Zoek het meisje dat cd’s verkoopt.

 

Remarques :

1. Après un pronom relatif, il faut un rejet du/des verbe(s) en fin de proposition.

Ex : Ik ken een meisje dat een ijsje heel vlug kan eten !

2. Si le pronom relatif apparaît avant le verbe, il faudra mettre une virgule après ce même verbe !!!

Ex : De hond die daar zit, is helemaal niet mooi !

 

b)  La subordonnée relative

Dès que le verbe dans la P2 s’utilise obligatoirement avec une certaine préposition, cette dernière devra être mentionnée !

Si jamais il s’agit de choses ou d’objets, on utilisera : waar + préposiotion.

Ex : Ken je de film waar je gisteren naar gekeken hebben ? (car on dit “kijken naar”)

S’il s’agit d’une personne, on mettra la préposition + wie

Ex : Ken je het meisje met wie ik gisteren sprak.

 

c)   Les prépositions se transforment lors de la formation des subordonnées relatives

Van ou uit devient vandaan (origine d’un déplacement horizontale)

Met devient mee

Naar devient naartoe ou heen (déplacement vers un autre lieu)

Van devient af (déplacement de haut en bas)

Tot devient toe

Ex : Ze komt van het park --> Italië is het land waar hij vandaan komt.

Ex : Ik speel met de hond --> Dat is de pen waarmee ik het liefst schrijf.

Ex : We gaan naar zee --> Het café waarheen ik het vaakst ga, bevindt zich op de hoek van die straat.

Ex : Ik ben van mijn fiets gevallen --> Dit is de trap waar ik vorige maand af gevallen ben.

 

3. Les adverbes pronominaux

a)  Keskessé ?

Les adverbes pronominaux remplacent uniquement des choses (ou idées…) mais jamais des personnes !!!

Comparons :

Ex : Ik luister ernaar (= ik luister naar de radio) --> de radio = une chose

       Ik luister naar haar (= ik luister naar de directrice--> de directrice = une personne

 

b)  Formation :

Pour former un adverbe pronominal, on a besoin du “er” + une préposition. Le choix de la préposition dépend directement du verbe utilisé !!!

Ex : Ik kijk naar de televisie --> Ik kijk ernaar (on dit : “kijken NAAR”)

       Ik wacht op de bus --> Ik wacht erop (on dit : “wachten OP”)

 

S’il y a des compléments, ils vont séparer le « er » de la préposition.

Ex : Ik wacht er altijd op (je l’attends toujours (le bus)). Nom de Djosse !

       Ik kijk er niet vaak naar (je la regarde pas souvent (la TV))

 

Le “er” peut aussi être remplacé par “hier” (pour insister (sur une proximité)) , “daar” (pour insister tout court) et “waar” (pour poser une question (= adverbe pronominal interrogatif) ou pour faire un adverbe pronominal relatif)

Ex : Hier heeft hij niets over gezegd. (= Il n’a rien dit sur ceci)

       Ik heb daar een hekel aan (= Je déteste cela)

       Waar kijken jullie naar ? (= Qu’est-ce que vous regardez ?) = adverbe pronominal interrogatif

       Het programma waar ze naar kijken, is heel tof (= Le programme qu’ils regardent est très chouette) = adverbe pronominal relatif.

 

On peut aussi séparer l’adverbe pronominal interrogatif ou relatif.

Ex : Waarnaar kijken ze? = Waar kijken ze naar?

  Het programma waarnaar ze kijken, is heel tof = Het programma waar ze naar kijken, is heel tof.

 

c) Transformations :

Enfin, certaines prépositions se modifient lorsqu’elles sont utilisées en tant qu’adverbe pronominal :

Van ou uit devient vandaan  (seulement lors d'une provenance horizontale)

Met devient mee 

Naar devient naartoe  ou heen  (seulement pour les déplacements vers un autre lieu)

Van devient af (seulement pour les déplacements de haut en bas)

Tot devient toe 

 

Ex : Ze komt van het park --> Ze komt ervandaan.

Ex : Ik speel met de hond --> Ik speel ermee.

Ex : We gaan naar zee --> We gaan ernaartoe.

Ex : Ik ben van mijn fiets gevallen --> Ik ben eraf gevallen.

Ex : Kan hij tot een beslissing komen? Ja, hij kan ertoe komen.

 

4. Les comparatifs et superlatifs:

a) Les comparatifs :

 

Comme leur nom l’indique, les comparatifs servent à comparer deux choses (qu’elles soient égales, supérieures ou inférieures).

     Sujet 1 + verbe  comparatif  compl.  que  Sujet 2
 Egalité :  =   Céline staat  even vroeg  op  als  ik.
   =  Bart De Wever eet  evenveel  boterhammen  als  Hulk.
   =  Remy heeft  dezelfde  gsm  als  hij.
 Inégalité :    Céline staat  niet zo vroeg   op  als  ik.
     Bart De Wever eet  niet zoveel  boterhammen   als  ik.
             
 Infériorité :  -  Julien eet  minder  chips (nom)  dan   Walid.
   -  Valérian is  minder  klein (adj.)  dan  Francesco. 
 Supériorité :  +  Haar moeder geeft hem   meer  zakgeld (nom)  dan  de mijne.
   +  Youssra zwemt  vlugger    dan  Saloua.
   +  Een bromfiets is  duurder    dan  een fiets.

 

En résumé :

Egalité : = even (+ adj./adv.) + als...                                   even groot als...

              = hetzelfde / dezelfde (+ nom) + als...                 dezelfde auto als...

Inégalité : niet zo (+ adj./adv.) + als...                            niet zo groot als...

 

Infériorité : - minder (+ adj./adv./nom) + dan...                  minder groot dan

Supériorité : + meer (+ adj./adv./nom) + dan...                    meer zakgeld dan

                    + (adj./adv.) + er + dan...                               groter dan

                    + (adj./adv. finissant par "r") + der + dan...   zwaarder dan

 

Remarques :

1. Si l’adjectif finit par « r », on ajoute « der » pour les comparatifs de supériorité.

Ex : Dit boek is duurder dan dat boek.

2. Accord du comparatif employé comme un adjectif : ils se comportent comme des adjectifs.

Ex : Ik heb een mooiere fiets dan hij.

3. Attention aux comparatifs irréguliers :

adjectif / adverbe :     comparatif :      traduction :
goed : beter meilleur / mieux
veel : meer plus
weinig : minder moins
graag : liever de préférence
dikwijls : vaker plus souvent
kwaad : erger pire
dichtbij : dichterbij plus près

 

Ex : Ik ga vaker naar de bioscoop dan Louis de Funès.

4. Quand le sujet 2 est un pronom personnel, on met généralement un pronom personnel sujet.

Ex : Hij is even groot als ik.

5. Attention aussi aux règles d’orthographe:

                                                       Laat           -->       later

                                                       Druk          -->       drukker

                                                       Lief           -->        liever

                                                       Boos          -->        bozer

 

b) Les superlatifs :

Les superlatifs sont encore plus forts que les comparatifs. Ils défient toute catégorie ! D’ailleurs, en parlant de catégorie, il y en a 5.

a)    Les superlatifs employés comme adjectifs : + ste. Pourquoi finissent-ils toujours par « e » ? Car ils doivent suivre les mêmes règles que l’accord de l’adjectif (neutre – singulier-indéterminé). Et comme ils sont toujours déterminés, il faut rajouter un « e »

Ex : De lekkerste mosselen van de kust (= Les meilleures moules de la côte)

b)   Les superlatifs employés comme adverbes : + st. Ils donnent une info sur le verbe et sont donc considérés comme des adverbes. Il n’y a donc jamais de « e » et ne s’accordent jamais (vu qu’il n’y a rien derrière)

Ex : Die hond rent het snelst (= Ce chien court le plus vite)

c)    Les adjectifs qui finissent par « s » : + t(e)

Ex : De grijste muis van de kelder (= La souris la plus grise de la cave)

d)   Les adjectifs qui finissent par « st(e) » ou « isch(e) » : het/de + meest + adjectif en « st(e) » ou « isch(e) »

Ex : De meest juiste beslissing (= La décision la plus juste)

       De meest komische rector van Sint-Ursule (=le préfet le plus comique de Ste-Ursule)

e)   Avec les participes passés : het/de + meest + PP (+ “e”)

Ex : De meest gekeken dvd van de bibliotheek.

       De meest gekochte dvd van mijn bibliotheek.

Attention : Les PP qui se terminent en “en” ne prennent jamais de “e” !!!

f)    Et évidemment, il y a encore des exceptions :

 Adjectif      

 Comparatif    

 Superlatif               

 Traduction         

 

 

 

 

 Dichtbij 

 dichterbij 

 het/ de dichtstbij(e) 

 Le plus près

 Dikwijls

 vaker

 het/ de vaakst(e)

 Le plus souvent

 Goed

 beter

 het/ de best(e)

 Le meilleur

 Graag

 liever

 het/ de liefst(e)

 Le préféré

 Kwaad

 erger

 het/ de ergst(e)

 Le pire

 Vaak

 vaker

 het/ de vaakst(e)

 Le plus souvent 

 Veel

 meer

 het/ de meest(e)

 Le plus

 Weinig

 minder

 het/ de minst(e)

 Le moins

 


5. Zou/zouden - le conditionnel
 

(Voir onglet "Synthèse grammaticale 1ère (2/2)" --> 10. Les auxilaires)

 


6. Les verbes pronominaux

 

a)   Définition :

Ce sont des verbes qui ont un pronom (d’où « pronominaux ») réfléchi (qui renvoie (“BURP !”) vers le sujet). Ils sont presque les mêmes que les pronoms personnels compléments !!!

Ex : Ik was me (= Je me lave)

       Ze kleedt zich aan (= Elle s’habille)

       We vervelen ons (= Nous nous ennuyons)

 

 Pronoms persos compl. 

 Pronoms réfléchis  

 

 

 

 1ère pers. du sing. :

 me

 me

 2èmepers. du sing. :

 je

 je

 Forme polie :

 u

 u / zich

 3ème pers. du sing. :

 hem

 zich

 

 ze / haar

 zich

 

 het

 zich

 1ère pers. du pluriel :

 ons

 ons

 2ème pers. du pluriel : 

 je / jullie

 je / jullie

 3ème pers. du pluriel :

 hen / hun / ze

 zich

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui est chouette – disait le hibou -, c’est que tous les verbes pronominaux se conjuguent avec « hebben » au V.T.T. (= passé composé). *

Ex : Ik heb me gewassen (= Je me suis lavé)

       Ze heeft zich aangekleed (= Elle s’est habillée)

       We hebben ons verveeld (= Nous nous sommes ennuyés)

* voir point 10. V.T.T. : passé composé - double infinitif

 

b)  zelf :

On peut parfois ajouter « zelf » aux pronoms réfléchis pour insister.

Ex : Hij wast zichzelf ! (= Il se lave lui-même !)

 

c)   elkaar :

Il y a aussi elkaar qui, lui, est un pronom réciproque (il y a une sorte d’effet ‘’auto-reverse’’). C’est-à-dire que l’action s’effectue dans les 2 sens.

Ex : We kennen elkaar (= Nous nous connaissons (toi envers moi & moi envers toi)).

       We wassen elkaar (= Nous nous lavons mutuellement)

       We wassen ons (= On se lave (chacun de son côté))

 

7. Le futur

 

 Bientôt...Cool

8. Récapitulatif des temps

 

Bientôt...Cool

9. OVT : imparfait - passé simple

 

L’O.V.T. correspond à l’imparfait en français et sera :

1)  régulier :

Formation :

Wandelen                

Praten

1. Je prends le verbe à l’infinitif

- wandelen

- praten

2. « Radical = verbe à poil ! » et je retire donc la terminaison « (e)n »

- wandel            

 

- praat

3. Je regarde la terminaison du radical.

- wandel                 

- praat

4. Si la dernière lettre du radical se termine par une des lettres de F K P S T CH, j’ajoute -te (au singulier) ou -ten (au pluriel).

Sinon, j’ajoute -de (au singulier) et -den (au pluriel).

 

 

 

- Ik wandelde

- We wandelden

- Hij praatte

- Jullie praatten

  Remarques :

 1. Si le radical se termine déjà par –t ou –d, on ajoute tout de même les terminaisons ad hoc.

 Ex : Ik antwoordde – We antwoordden – Je praatte – Jullie praatten

2. Si l’infinitif se termine par - ven ou - zen, le v se change en f et le z se change en s APRES l’accord de l’imparfait.

Ex : Ik reisde – We proefden – U geloofde – Ze prijsden

3. la particule séparable se met en fin de proposition.

Ex : Om negen uur maakte hij het eten klaar.

       Hij belde de dokter op en ging zitten.

4. Un son long doit rester long !!!

Ex : Praten : Ik praatte altijd te veel.

       Spelen : We speelden in de tuin.

 

2)  irrégulier :

Voir liste des Temps Primitifs (1 à 184)

 

10. VTT : passé composé - double infinitif

a)   Rappel du V.T.T. (passé composé)

Formation : Sujet + hebben ou zijn + (compléments) + participe passé

- Hebben : quand il y  a : - une action sans direction (eten, slapen…)

                                       - un verbe pronominal (réfléchi) (zich amuseren, zich wassen…)

- Zijn : quand il y a : - une action avec direction : naar, tot

    - un changement d’état : worden, verhuizen

    - certains verbes : zijn, gebeuren… (les tp avec une *)

Exemples :

 

 Sujet

 hebben ou zijn

 complément(s)

 participe passé

 

 

 

 

 

 Je

 Ik

 heb

 veel

 gefietst.

 Tu

 Je

 hebt

 de hele dag

 gewandeld.

 Vous (forme polie)

 U

 bent

 naar de bioscoop

 gegaan.

 Il

 Hij

 heeft

 in de zee

 gezwommen.

 Elle

 Ze

 is

 naar het strand

 gelopen.

 Il (impersonnel)

 Het

 heeft

 niet veel

 gesneeuwd.

 Nous

 We

 zijn

 gisteren

 verhuisd.

 Vous

 Jullie

 hebben

 jullie huiswerken

 gemaakt.

 Ils / Elles

 Ze

 zijn

 van hun fiets

 gevallen.

 

- Le participe passé (des verbes réguliers) :

 Formation :   

  ge  

  +  

  radical  

  +  

  t

 Francis Kabrel Pisse Sur Ta CHeminée *

 

ge

 + 

radical

 + 

  d  

 dans les autres cas.

* ou « ’t kofschip » ou « T…      K…      F…      S…      CH…      P…   »

 

Remarques :

1. Un participe passé ne se termine jamais par 2 consonnes identiques !!!

Ex : ontmoet

2. Les verbes en « ven » changent le « v » en « f » après l’accord du PP **!!!

Ex : geloofd

3. Les verbes en « zen » changent le « z » en « s » après l’accord du PP !!!

Ex : gereisd

4. Pas de « ge » avec les verbes commençant par ge-, ver-, be-, ont-, her-, er- !!!

truc : « les verbes en ‘ge-’ ont une erreur »

5. Pour les VAPS, le « ge » se met entre la particule et le PP !!!

Ex : opgeruimd

 

b)  Le double infinitif

Quand voit-on un double infinitif ? En fin de proposition lorsqu’on a :

1)    Un auxiliaire de mode (ou un autre verbe qui se construit avec un infinitif)

ET

2)   Un verbe d’action.

Ex : Ik heb niet naar de bioscoop mogen gaan.

       We zijn gisteren gaan zwemmen.

       We hebben elke dag lang kunnen slapen.

Remarques :

1. Le choix de l’auxiliaire depend du 1er infinitif (ci-dessus, c’est mogen, gaan, kunnen)

2. On garde l’ordre des verbes

Ex : Hij is blijven studeren (et non : Hij is studeren blijven)

3. Il n’y a donc pas de participle passé (mais en français bien)

Ex : Ik ben gaan zwemmen (= Je suis allé nager)

 

11. VVT : plus-que-parfait

 

Le V.V.T. ressemble très fort au V.T.T. (passé composé) : il se compose d’un auxiliaire être ou avoir, de complément(s) (s’il y en a) et d’un participe passé. La seule différence est qu’au plus-que-parfait, l’auxiliaire est à l’imparfait.

Passé composé :

 Sujet

 hebben ou zijn (au présent)

 complément(s)

 participe passé

 

 

 

 

 Hij

 Heeft

 in de zee

 gezwommen

 Ze

 is

 naar het strand

 gelopen

 

Plus-que-parfait :

 Sujet

 hebben ou zijn (à l’imparfait)

 complément(s)

 participe passé

 

 

 

 

 Hij

 had

 in de zee

 gezwommen

 Ze

 was

 naar het strand

 gelopen

 

Remarques :

1) Lorsqu’on a une phrase avec deux actions dans le passé, l’action la plus récente est à l’imparfait (O.V.T.) et l’action la plus ancienne au plus que parfait (V.V.T.)

Ex : Toen ik binnenkwam, was de film al begonnen. (= Lorsque j’entrais, le film avait déjà commencé).

2)   Si on raconte une série d’actions ou une suite d’évènements, on utilisera l’imparfait (O.V.T.)

Ex : Het was negen uur. Het donderde. Ik ging het café binnen, dronk een bier, betaalde de ober, ging nog vlug naar het toilet en daarna nam ik de tram. (= Il était neuf heures. Il tonnait. J’entrais dans le café, buvais une bière, payais le serveur, allais vite encore aux toilettes et ensuite prenais le tram.)

3)   Différence entre l’O.V.T. (imparfait) et le V.V.T. (plus que parfait)

a)    Ik was in de stad. (= On attend la suite de l’histoire, une énumération d’actions)

b)   Ik was naar de stad geweest. (= La personne nous dit où elle est allée et on n’attend rien de plus)

 

12. Temps primitifs

 

Pour utiliser l’imparfait et le participe passé de certains verbes, il faudra se référer à la liste des verbes irréguliers. Pourquoi « irréguliers » ? Car ils ne respectent pas les règles de conjugaison. Faut donc les apprendre par cœur !!!

 

 Avantage / inconvénient des TP :

 Exemples :

+

 Les PP sont invariables (même si le sujet est féminin et/ou pluriel)

 Het meisje is aangekomen.

 De meisjes zijn aangekomen.

-

 Faut les apprendre par coeur…

 Beginnen   begon   begonnen   begonnen

 Blijven   bleef   bleven   gebleven

Remarques :

1. Un participe passé irrégulier ne se termine jamais par 2 consonnes identiques !!! Il se termine d’ailleurs souvent par -en.

Ex : gelezen, gezwommen, gedronken

2. Pas de « ge » avec les verbes commençant par ge-, ver-, be-, ont-, her-, er- !!! Cette règle est la même que celle des PP réguliers.

Ex : bezocht, vertrokken, genoten

3. Pour les VAPS, le « ge » se met entre la particule et le PP !!! Ex : aangekomen

4. Malgré le fait que les verbes irréguliers soient… irréguliers, certaines similitudes dans les changements de voyelle peuvent cependant être observées ! C’est une astuce bien utile lorsqu’on devra conjuguer des TP inconnus.

drinken           dronk          dronken       gedronken

vinden             vond            vonden         gevonden

lezen               las               lazen           gelezen

geven              gaf              gaven          gegeven

 

13. te, om… te + infinitif(s)

a) te + infinitif :

 Règles :   Exemples :

 1. Pour exprimer “de” ou “à” après un verbe, on ajoute « te » + un verbe

à l’infinitif.

 Het begint te regenen.

 Il commence à pleuvoir

 2. Les verbes suivants (17) ne prennent jamaisde “te” !

 kunnen, moeten, mogen, willen, zullen, zouden (auxiliaires de mode)

 blijven, helpen; leren, durven                            (retenue; timide)

 laten, doen, komen, gaan                                   (fainéant)

 zien, horen, voelen                                             (perception)

 Hij helpt hem (x) zwemmen.

 Il l'aide à nager.

 3. Avec wensen, il faut toujours “te” + infinitif.

 Ik wens een minirok te kopen.

 Je souhaite (x)acheter une mini-jupe

 4. Pour traduire « être en train de » en néerlandais, on utilise un des

4 verbes de position et on met « te » + infinitif.

 staan, zitten, liggen, hangen

 Ik sta te wachten.

 Je suis en train d’attendre

 We zitten te tekenen.

 Nous sommes en train de dessiner

 5. Une variante pour traduire « être en train de » de manière simple en

néerlandais, on utilise l’expression « aan het (+infinitif) zijn »

 Ik ben aan het lezen.

 Je suis en train de lire

 Ze zijn aan het rusten.

 Ils sont en train de se reposer

Remarques :

1. L’infinitif se met toujours en fin de proposition.

Ex : Hij vergeet altijd zijn lessen te studeren.

2. S’il y a un VAPS, le « te » s’intercale entre la particule et le verbe.

Ex : Ze vraagt me vanavond terug te komen.

 

b) om… te + infinitif :

 Formation :       Exemple :   Traduction :
 Pour + verbe  =   om... te   Ik spaar geld om met vakantie te gaan  J’économise de l’argent pour partir en vacances. 
 Pour + (pro)nom   =  voor  Dit geschenk is voor jou **  Ce cadeau est pour toi

* Sujet + verbe + om + complément(s) (s’il y en a) + te + verbe à l’infinitif.

** Sujet + verbe + voor + (pro)nom.

 

Remarques :

1. S’il n’y a pas de complément, il n’y a rien entre le « om » et le « te »

Ex : Ik blijf om te studeren.

2. S’il y a plusieurs verbes, ils se mettent dans l’ordre, l’un à la suite de l’autre.

Ex : Ik luister naar mijn leraar om Nederlands te kunnen leren spreken.

3. S’il y a un VAPS, la particule se place DEVANT le « te »

Ex : Ik neem de trein om naar Brussel-Zuid terug te komen.

4. Si la phrase commence par « Om… te », il faut alors faire une inversion.

Ex : Om een fiets te kopen, moet je eerst geld sparen.

 

 

Date de dernière mise à jour : 28/12/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×